Le CBD est-il légal en France ?

Le cannabidiol (CBD) est très présent sur le marché français. Même s’il dispose de vertus pour la santé humaine il n’en demeure pas moins une composante du chanvre. Pour cela, la question de sa légalisation fait débat. La lecture de cet article vous permettra de découvrir tout ce qu’il faut savoir sur la légalisation du CBD sur le territoire français.

Les principaux axes sur la légalisation du CBD en France

La France comme plusieurs autres pays a rendu légale la culture du cannabidiol. Mais cette légalité est conditionnée. Consultez le site pour en savoir plus. En effet, il faut notifier que l’aspect légal s’applique au CBD PUR ou du CBD liquide. Sans oublier que les produits dérivés du CBD et contenants du THC inférieur à 0,2. Ceci étant, il faut garder en tête que dans le cas où un produit fabriqué contient du THC supérieur à O,2 il devient automatiquement illégal.

Les faiblesses de la légalisation du CBD

Il est bien vrai que le CBD est une substance légale en France, mais cette légalisation présente  quelques limites. En effet les producteurs de CBD rencontrent des problèmes au niveau de la commercialisation du CBD. Ils peuvent le cultiver, mais ces derniers n’ont pas l’autorisation de vendre directement les plantes et/ou les fleurs du CBD. Cependant,  seuls les fibres, graines dont le THC est extrait qui sont commercialisables. Sans oublier, les divers produits dérives du CBD (huiles, gélules, arôme ou crème anti-inflammatoire).

Le CBD et THC

Parlant du CBD et du THC, ils  sont tous deux des composants de la plante du chanvre mais le CBD contrairement au THC ne dispose pas de propriétés psychoactives. Ce dernier est donc autorisé par la réglementation. Par contre le THC dispose des propriétés néfastes qui peuvent faire planer ou altérer le système nerveux de ses consommateurs. Il peut également causer une addiction ou une dépendance chez les personnes concernées. Au vu de tous ses effets négatifs, le THC est formellement interdit sur le marché.