Karine le Marchand se prononce sur les raisons de sa séparation avec le père de sa fille

L’animatrice Karine Le Marchand, s’est livré dans une récente interview, sur sa vie qui pendant  longtemps est resté cachée. Une interview au cours de laquelle elle se confie sur le père de sa fille principalement sur les raisons de sa séparation. Plus de détails dans cet article.

Son ancienne relation avec le père d’Alya

Alors que son bébé vient d’avoir, Karine Le Marchand commença ses débuts à la télévision sur France 5 en tant qu’animatrice de l’émission ‘’Les Maternelles’’.  Un programme destiné à décrypté les faits de la maternité, de la petite enfance et de l’éducation des jeunes enfants. Une promotion qui lui a coûté le père de sa fille puisque peu après qu’elle ait débuté dans l’émission, elle a dû se séparer du père de sa fille. Elle devient ainsi une mère célibataire avec un enfant. Cliquez ici pour plus d'infos.

En effet comme raison de cette séparation,  Karine Le Marchand a évoqué que le père d’Alya n’a pas pu digérer le fait qu’elle devienne une personne connue grâce à son émission. « Je m’étais séparée du père de ma fille un peu à cause de l’émission, d’ailleurs… Un soir, au restaurant, je suis avec mon compagnon et le serveur nous accueille avec un ‘Bonjour Monsieur et Madame Le Marchand’…Comme ce n’était pas son nom, il m’a pris la main et m’a dit : ‘Écoute-moi bien, je ne serai jamais Monsieur Le Marchand’» a-t-elle expliqué lors de son entretien.

Un comportement qui de loin devrait émousser l’ardeur de Karine Le Marchand, lui a donné le « goût pour l’égalité », et a suscité en elle son esprit de militantisme féministe.

Karine Le Marchand : la mère célibataire la plus heureuse

Maman célibataire Karine Le Marchand est aujourd’hui célèbre, et fait partie des animateurs préférés dont les français ne peuvent s’en passer.  Elle très attentionnée à sa fille depuis sa naissance au point refusé de présenter le JT de 19h45 sur la chaîne M6. « J’ai refusé parce qu’il était impensable pour moi de ne pas être à la maison pour coucher ma fille » affirme-t-elle. « Je suis seule et heureuse. Je suis mère célibataire, ma fille a 16 ans, je n’ai aucune envie de lui imposer un homme à la maison et d’éventuelles séparations…Elle a grandi loin de son père, puis elle a vécu avec un beau-père, Lilian Thuram, pendant huit ans, jusqu’à notre séparation brutale en 2013. Je préfère désormais notre cocon de filles, stable, avec notre chat » ajoute-t-elle.